Info-légumes : Panais

  • Parsnip
  • Pastinaca sativa

Historique

Originaire de L’Eurasie dans le bassin méditerranéen, on retrouve des traces du panais 3000ans avant Jésus-Christ en Italie et en Suisse. Les Grecs et les Romains de l’Antiquité en consommaient beaucoup.

Avant l’arrivée de la pomme de terre, le panais était prépondérant dans l’alimentation humaine. Depuis l’apparition de la pomme de terre et le développement de lignées de carotte, le panais a perdu de la popularité.

Il est cependant encore très populaire dans les pays nordiques de l’Europe.

Consommation

On consomme le panais principalement cuit, en potage, ragoût, à la vapeur comme légume d’accompagnement ou en rémoulade.

Légume encore méconnu, le panais n'a pas à être pelé sauf s'il est ciré. La chair du panais noirci au contact de l'air, il faut donc la cuire immédiatement ou la mettre à tremper dans une eau citronnée ou vinaigrée. Le panais s'apprête comme la carotte, le salsifis ou le navet, qu'il peut remplacer dans la plupart des recettes; il est délicieux réduit en purée ou frit.

Conservation

Le panais se conserve plusieurs jours dans des sacs de plastique perforé.

Valeurs nutritives

Aux 100g, le panais contient :

  • 1.2 g de protéines
  • 0.3 g de matières grasses
  • 17 g de glucides
  • 74 calories

Le panais contient 30g de vitamine C aux 100g, ainsi que de la vitamine B1 et PP.

On le dit nutritif, reconstituant, emménagogue, diurétique et antirhumatismal.

Très bonne source de glutathion (agent anticancéreux).